Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Mieux vivre la relation amoureuse 

Dans une relation de couple, chacun des partenaires est en attente de satisfaction, ce qui peut conduire à des frustrations, incompréhensions . De plus, au début d’une relation amoureuse, la passion est nécessaire mais ne suffira pas à entretenir une relation durable.

En effet, le temps fait apparaître les côtés naturels et les défauts « habilement dissimulés ». Selon Philippe Brenot, la relation de couple est une relation dynamique. Le couple a besoin de se régénérer et de se réinventer « tout au long de sa vie ».

Penser la relation pour mieux la comprendre….   

Des chercheurs américains se sont intéressés à la relation durable en cherchant à comprendre pourquoi certains couples trouvaient l’équilibre entre amour passion et amour durable.  L’étude a été publiée dans The Journal of Social Psychological and Personality Science en mars 2015. Les chercheurs avaient questionné 274 couples mariés en séparant les couples de dix ans de vie commune et ceux qui venaient de tomber amoureux. La première question consistait à noter l’intensité de leur amour en la portant sur une échelle de 1 à 7, la seconde question portait sur les qualités et défauts de leur partenaire. Les résultats ont été surprenants car en effet les 274 couples ont répondu majoritairement être intensément amoureux de leur partenaire parce qu’ils ne se concentraient que sur les côtés positifs de l’être aimé. L’étude a montré que les couples de dix ans de vie commune vouaient à leur partenaire la même admiration que celle des jeunes couples qui venaient de tomber amoureux. Les chercheurs ont donc déterminé que l’admiration permettait au couple non seulement de gommer les défauts, d’accroître la fascination de l’être aimé mais aussi permettait à la relation de conserver sa passion des premiers jours. Selon l’étude, la relation durable devient alors possible dès lors que le couple se focalise sur les meilleurs aspects de son partenaire.

Pour “admirer” l’autre, faut-il se ressembler et partager les mêmes goûts ?

La réponse est oui pour le sociologue Pascal Duret,  car il faut aspirer à être des âmes sœurs et non des “doubles”. La réponse est non pour le psychologue Carl Jung, car les différences permettent de nous définir par rapport à soi et à l’autre, puisque “tout ce qui nous irrite chez les autres, peut nous conduire à une meilleure compréhension de nous-mêmes”. Comment trouver alors l’équilibre ? Ne peut-on pas dire simplement comme le souligne Paul Géraldy qu’il faille ” se ressembler un peu pour se comprendre et être différents pour s’aimer”?.

Le manque de temps est l’ennemi numéro un de bon nombre de couples bien souvent pressés et fatigués. Alors qu’au début de la relation, le temps parait court, on cherche à se découvrir et on aime passer des heures à tout partager ensemble. Puis le quotidien s’installe, on communique moins sur ses envies, ses besoins et on prête moins attention à ce que dit l’autre, ce qui “nourrit la routine” explique Yvonne Poncet-Bonissol. Selon la psychologue c’est à chaque couple d’inventer le rituel qui lui conviendra le mieux.  La routine est bien sûre inévitable mais il faut la considérer comme un atout qui apporte un confort de sécurité à deux. Partager les petits rituels au quotidien renforce le lien, à condition de profiter vraiment et pleinement de ses moments d’intimité. Cela passe par la présence, l’écoute et les attentions aux quotidiens.

Bianca Avecedo et Arthur Aron, deux psychologues et neurologues  de l’Université Stony Brook à New York se sont interrogés sur la possibilité d’une relation amoureuse durable. Ils mènent une expérience sur deux groupes d’individus, le premier groupe concerne les couples de 20 ans de vie commune et le second concerne les couples jeunes. Comme pour l’étude précédente, les deux chercheurs mesurent l’intensité de l’amour, l’attirance sexuelle et l’engagement. Ils ont voulu savoir comment réagissaient les cerveaux des amoureux à la présentation de la photo de l’être aimé.  Le résultat a montré que la zone cérébrale qui s’activait était particulièrement riche en dopamine et correspondait à la zone de motivation, de récompense et de désir. Bianca et Aron concluent que les principaux composantes de l’amour romantique et de l’amour passion sont l’engagement et le désir sexuel et pour les maintenir durablement, ils suggèrent aux couples d’impulser ” la romance” en développant des activités nouvelles et stimulantes. Ces nouvelles expériences stimuleraient selon les chercheurs, la zone cérébrale particulièrement riche en dopamine en éveillant l’amour passion.

1 Réponse
  • Mehdi
    septembre 24, 2018

    TEST 5

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *