Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

L’été, un booster de séduction

« Sea, sex and sun …, je ressuscite» dit la chanson. Des psychothérapeutes et sexologues, s’appuient sur l’idée que les personnes seraient « sensibles aux variations de lumière et de chaleur ». Il y’aurait donc une relation entre désir et ensoleillement.

Ainsi, les personnes connaîtraient une baisse de désirs sexuels l’hiver due à la baisse de la sérotonine, tandis que l’été ferait augmenter la sérotonine et par conséquent leurs désirs sexuels. La sérotonine est un neurotransmetteur de flux entre les neurones et entre le neurone et le muscle. Le Docteur Marie-Hélène Colson, souligne en effet, que la chaleur et la luminosité favorisent une « action stimulante sur les hormones sexuelles, via certaines structures cérébrales, comme l’hypothalamus et l’hypophyse ». La sécrétion des phéromones, plus importante en été, contribuerait à renforcer l’attraction sexuelle.

Tout se passe, comme si l’été, le soleil rendait les personnes plus attentives, plus réceptives aux autres et plus disponibles de corps et d’esprit. Les filles portent des jupes, la peau se montre, on ouvre les fenêtres pour accueillir la lumière de l’été, on sort plus souvent. Tous ces signaux traduisent l’envie de communiquer et d’être avec l’autre.

Tout le monde a en tête l’idée que le caméléon change de couleur dans le but de se fondre au paysage. Cela est faux, parce que le caméléon change de couleur pour communiquer et en fonction des stimuli de l’environnement (couleur et la température) et de son état émotionnel (l’excitation), le mâle va arborer des couleurs vives pour séduire la femelle.

Summer Loving Survey s’est intéressé à la fréquence des rapports sexuels chez les femmes pendant les vacances en général, près de la moitié des femmes, soit 47 %, affirment être sexuellement active l’été et 37 % trouvent les relations sexuelles plus satisfaisantes l’été que le reste de l’année.

D’autres études ont révélé que 76 % de célibataires se laissent tenter par de nouvelles expériences en vacances.

Aussi étrange que cela puisse paraître, dés que le soleil se met à briller, c’est l’envie irrésistible de changer sa garde-robe, c’est l’abandon sauvage dans des sacs destinés à la charité locale : un rituel à chaque période estivale.

Dans la relation avec l’autre, cela se traduit par le dynamisme, la volonté de ne garder que l’essentiel, d’améliorer des choses positives ou d’en planifier de nouvelles.

L’été serait donc le booster pour changer de dynamique parce que tout simplement « Tous les êtres sont régis par des rapports de séduction » selon Emanuel Ungaro.

Pour Helen Fisher, spécialiste en anthropologie biologique, trois grands systèmes se seraient « mis en place » dans le cerveau humain pour faciliter les différentes étapes de la reproduction humaine.

Le premier système est celui du désir sexuel ou « libido » qui motive les comportements de séduction. Le second est l’Amour romantique, le moteur du sentiment amoureux. Enfin le troisième, qu’elle nomme l’attachement, se traduit par le sentiment d’union calme et sereine que l’on éprouve profondément pour une personne, à terme, celui-ci permet au couple de durer.

Voici un excellent documentaire où elle montre que l’attirance physique est commandée par les lois biologiques.

[dailymotion id=”xjf7mz” align=”center” mode=”normal” autoplay=”no”]

No Comments Yet.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *